Visiteurs:28316794
En ligne:00026
Accueil   Actualité au quotidien  
Document sans titre
Document sans titre
details des articles

Actualité du 07-02-2007

Cérémonie de présentation de voeux au Ministre de la Communication "L’appel du Mincom à un sursaut citoyen"

C’est l’une des idées fortes qui ressort de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an hier au ministre de la communication.Ebénézer Njoh Mouelle, ministre de la communication, a saisi l’occasion de la cérémonie de présentation de vœux, organisée pour la première fois en son honneur, pour dérouler la feuille de route de ce ministère pour l’année 2007. Elle peut se résumer en quatre points essentiels.

L’image du Cameroun à l’extérieur



Toute la grande famille de la communication doit œuvrer à diffuser un bon reflet du pays à l’étranger. « L’image d’un pays sur la scène internationale touche nécessairement à l’un des aspects les plus névralgiques de sa mise en valeur globale et de l’influence qu’il peut être emmené à exercer sur les équilibres géostratégique du monde. Dans le cas du Cameroun, une telle question est d’autant plus préoccupante qu’elle décrit de façon assez constante,un décalage entre la réalité vécue dans notre pays et celle majoritairement projetée vers l’extérieur, soit par certains médias étrangers, soit par quelques uns de nos compatriotes eux-mêmes, directement ou par le biais de ces médias et qui malheuresement, en ont fait le lit de leur identité et parfois même celui de leur célébrité et partant, celui de leur prospérité », a déploré le ministre de la communication. Le Mincom a donc saisi cette occasion pour appeler à « un sursaut citoyen ». « je voudrais au bout du compte réaffirmer que la construction, la consolidation et la défense de l’image de notre pays doivent redevenir un devoir civique a part entière, et même une redevance citoyenne à laquelle chaque camerounaise et chaque camerounais devraient nécessairement souscrire,entant que fille ou fils de cette nation. Au même titre qu’à nous tous, cette responsabilité incombe aussi aux médias nationaux qui constituent notre principal vecteur d’image à travers le monde », a-t-il déclaré.



Le partenariat avec les médias



Priorité a aussi été donnée à meilleure lisibilité de l’action gouvernementale. « les relations avec les médias, tous les médias, qu’ils soient publics ou privés, doivent désormais s’inscrire dans une nouvelle logique de partenariat, qui intègre autant la volonté des gouvernants d’informer utilement les citoyens sur la conduite des affaires dont ils ont la charge, que la disponibilité des médias à satisfaire les besoins légitimes des populations à accéder à ce type d’information. Dans une telle approche, les modalités d’échange envers ces médias se voudront plus flexibles et axés sur une fréquence plus accrue. Elles devront en outre intégrer mieux que par le passé des fonctionnalités plus modernes, à l’instar de ceux qu’autorise aujourd’hui la panoplie offerte par les TIC. Mais, toutes ces actions et toutes ces innovations, pour autant qu’elles s’avèreront affectives, ne trouveront une réelle efficacité par rapport aux solutions recherchées, que dans la mesure où elles seront à même de s’inscrire dans une logique de responsabilité sociale de chacun de leur acteurs », à conclu sur ce point Ebénézer Njoh Mouelle.



Le développement du secteur privé



Il s’inscrit dans un programme d’appui de l’Etat à l’exploitation des médias à capitaux privés expérimenté depuis 2003. « nous entendons naturellement continuer dans cette mouvance et accroître nos efforts dans ce cadre, en adaptant autant que possible les actions entreprises aux contraintes d’optimisation ». une loi a d’ailleurs été votée récemment sur la publicité qui constitue dans certains cas la principale source financière.



La rationalisation de l’outil multimédia



Le Mincom doit faire sa mue cybernétique pour espérer relever les multiples défis auxquels il doit faire face, notamment l’accès aux équipements terminaux et extensions des moyens de connexion au supra réseau internet. « une telle ambition est devenue à la fois légitime et nécessaire, car c’est elle qui doit soutenir tous les autres défis et positiver les effets induits par leurs résultats », a déclaré le ministère. Au-delà de ces aspects liés aux missions statutaires du Mincom, la cérémonie de présentation de vœux a été vécue dans une ambiance conviviale, ponctuée d’innovations qui n’ont pas manquées de surprendre agréablement. Le ministre Ebénézer Njoh Mouelle, accompagné du ministre délégué, Gervais Mendo Ze, a tenu à faire personnellement la ronde de ses collaborateurs, pour mettre un nom derrière chaque main serrée. Et cette sérénité s’est poursuivie jusqu’au buffet avec des places assises.
Document sans titre
Images


Fonctionnaire admise à faire valoir ses droits à la retraite en train de recevoir un cadeau des mains du Ministre

Le Ministre en train de decerner la médaille d'honneur de travail à une récipiandaire.

La poignée de main du Ministre faisant personnellement la ronde de ses collaborateurs
1
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT