Visiteurs:22757838
En ligne:00016
Accueil   Actualité au quotidien  
Document sans titre
Document sans titre
details des articles

Actualité du 21-09-2017

VIENT DE PARAITRE AUX PRESSES DE L’UCAC à Yaoundé Septembre 2017

Discours sur le Cameroun, Réflexions sur les réalités et les potentialités camerounaises.155 pages. Version anglaise achevée et devant paraitre avant fin décembre.

Après le Discours sur la vie quotidienne de 2007, voici le Discours sur le Cameroun de 2017 qui continue de témoigner du même intérêt que NJOH MOUELLE porte sur la vie quotidienne, dans sa pensée. Ayant songé dans un premier temps donner le titre de « Vive le Cameroun » à cette longue réflexion sur les potentialités camerounaises, il entendait exprimer par là son optimisme foncier qui s’appuie sur un tempérament de militant pour les bonnes causes : la cause de l’impérative nécessité de passer du discours sur le potentiel au discours sur le réel palpable, la cause de l’impératif du franchissement d’une nouvelle échelle dans les objectifs du développement, la cause du modelage des mentalités nouvelles inspirées par le souci d’excellence tournant le dos au menaçant nivellement par le bas, etc. C’est l’ancien député qui s’exprime, auteur en 2002 de «Député de la nation, tout autant que l’ancien Secrétaire Général du Comité Central du Rdpc. Du Prologue consacré à la présentation risquée d’une esquisse du portrait moral du Camerounais, à l’Annexe intitulée « L’identité camerounaise », en passant par les quatre chapitres dont il faut rappeler ici les titres : 1- L’idée du Cameroun, les ethnies et l’État-nation, 2- Le pouvoir d’État, 3- Le chantier du développement, 4- Le Cameroun en Afrique et dans le monde, NJOH MOUELLE analyse, critique positivement, formule des propositions argumentées sur la base d’une information et d’une documentation pratiquement à jour. Le texte fourmille de formules percutantes et mobilisatrices dont on ne peut s’empêcher de mentionner une ou deux : « A certaines grandes occasions, l’idée du Cameroun a effectivement illuminé de patriotisme la conscience des compatriotes. Ces illuminations doivent cesser d’être sporadiques et occasionnelles pour devenir journalières et permanentes. » Ou encore celle-ci : « Le Cameroun ne peut pas rayonner à l’extérieur si dans le cœur des Camerounais il ne rayonne pas déjà ». Comme ce fut le cas pour Député de la nation , le Discours sur le Cameroun est d’une lecture qui accroche et maintient toujours le lecteur en haleine

Pour les extraits de l'œuvre voir dans la rubrique le philosophe > Extraits des oeuvres > Discours sur le Cameroun
Document sans titre
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT