Visiteurs:22776632
En ligne:00028
Accueil   Actualité au quotidien  
Document sans titre
Document sans titre
details des articles

Actualité du 07-12-2011

LA COURSE DES PIROGUES DU NGONDO 2011 à DOUALA :

l'Hégémonie de la pirogue des Ewodis (NKAM-NKAM) s'est de nouveau affirmée au Ngondo 2011 malgré le plan de sa destruction imaginée par sa concurrente Jébalè, qui a été coiffée au poteau.

Pour tenter de détrôner la pirogue des Ewodis, « Njo’a bôlô » encore appelée Nkam-Nkam, qui a imposé son hégémonie sur cette compétition du Ngondo pendant dix-neuf ans, (1992 – 2011, 18 éditions, 14 gagnées dont dix d’affilée), les managers de la concurrente venue de Jébalè n’ont pas trouvé mieux qu’un plan anti-sportif consistant à faire chavirer « njo’a bôlô » en détruisant sa figure de proue dès le signal du départ de la course, dimanche 4 novembre 2011 ! Si le plan réussissait, la voie leur serait ouverte vers une victoire facile, les Ewodis ne prenant plus part à la course ! L’enfant de Jébalè, par ailleurs Secrétaire Général Adjoint n° 1 du Ngondo en la personne du sieur Yobo Pamphile n’a pas eu de scrupules à exploiter le micro entre ses mains en tant que maître de cérémonie, pour annoncer le naufrage d’une pirogue au moment du départ, en évitant de nommer ladite pirogue. Un naufrage qui ne s'est pas produit.

Les Jébalè ont effectivement aligné une seconde pirogue qui avait pour mission d’exécuter la sale besogne contre la pirogue des Ewodis. Ils ont effectivement cassé l’ouvrage d’art que constitue la figure de proue de la pirogue des Ewodis ( tangé) mais n’ont pas réussi à les faire chavirer. Dans des conditions héroïques, leur embarcation devant être en permanence vidée de l’eau qu’elle prenait sans arrêt à travers les trous créés par le heurt brutal subi, les pagayeurs Ewodis ont fait tant et si bien qu’ils ont pris la tête de la course pour remonter le fleuve vers le point d’arrivée situé au pont sur le Wouri. Pendant un moment, ils ont distancé leurs concurrents Jébalè de plus de soixante-dix mètres, se sont fait rattraper et dépasser, pour de nouveau reprendre la tête de la course jusqu’à l’arrivée jugée sous le pont devant la grande assistance rassemblée en ces lieux.

Le Secrétaire Général Adjoint n° 1, seul maître du micro officiant devant la foule aura grossièrement et vainement tenté une prestidigitation verbale de substitution de vainqueur, on pourrait même dire de vol de la 14è victoire des Ewodis. Patience Esoka qui tenait le micro pour la langue anglaise aura perçu la ruse de Pamphile Yobo cherchant à la mettre du côté des Jébalè lorsqu’elle coupa net en lui rétorquant qu’elle a vu Nkam-Nkam ! Il aura fallu voir monter la colère, non seulement des Ewodis mais aussi des nombreux supporters de ce champion qui a su imposer l’admiration et le respect pendant deux décennies de la fête du Ngondo des Sawas. Pourquoi la dernière victoire ? Parce que les Jébalè en ont eu assez des Ewodis et ont quand même réussi à créer une infirmité physique à leur pirogue, même si la preuve leur a été magistralement administrée suivant laquelle le secret des victoires répétées de cette pirogue ne se trouvait pas dans sa figure de proue qu’ils auront cassée pour rien. « Njo’a bôlô » a accompli sa mission en la concluant comme elle l’avait inaugurée, par une victoire. Elle quitte la scène en championne non détrônée et attendra voir battre ce record. Il ne lui sera pas interdit, il faut l’espérer, avant de rejoindre un musée quelque part, de procéder à une parade de jubilée lors de la prochaine édition du Ngondo.
Document sans titre
Images


Le doigt levé de Njoh Mouelle pour dire que la pirogue Nkam Nkam est le N°1.

Le départ . Sur la gauche de Njoh Mouelle, Narcisse Mouelle Kombi, Directeur de l'IRIC

Le geste que fait Njoh Mouelle signifie :"Tout le monde a vu l'arrivée entête de la pirogue des Ewodis" que certains s'entêtaient à vouloir brouiller.

Un petit groupe des notables Ewodis heureux de la victoire de leur pirogue

Avec le Dr DOUBE Maurice, ancien Secrétaire Général du Ministère de la recherche scientifique et de l'innovation, le manager de la pirogue sur la gauche de Mme Njoh Mouelle

La finale de la lute traditionnelle remportée par le champion du canton Bele Bele (à droite ) au dépend du champion akwa, à gauche et en rouge
1
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT