Visiteurs:18964485
En ligne:00025
Accueil   L'homme politique  
menu philo
Campagne des législatives de 1992

Campagne des législatives de 1992

On lira dans mon livre " Député de la Nation " quelques passages éclairants, je l'espère, sur les raisons qui m'ont poussé à m'engager comme candidat aux élections législatives de Mars 1992. Je ne pouvais pas m'imaginer simple administratif et fonctionnaire du parti à un moment aussi capital et déterminant de notre vie politique. Je ne pouvais pas imaginer que le président national du Rdpc me plaçait à ce poste pour autre chose que contribuer à donner du Rdpc une image, non plus d'un bloc monolithique, mais d'un parti politique moderne, préparé et apte à la concurrence.

Ma défaite dont les causes se situent ailleurs que là où la plupart des observateurs ont cru les trouver, avait néanmoins et indirectement crédibilisé les résultats d'un scrutin que les partis d'opposition déclaraient faussés avant même l'échéance. Que le Secrétaire Général du parti au pouvoir soit battu était une telle surprise ! S'il n'était pas question d'en tirer un motif de satisfaction personnelle, il n'empêche que pour le Rdpc et la gestion de ce virage constitué par le tout premier scrutin de l'ère de la démocratisation, l'argument était tout trouvé pour non seulement affirmer, mais illustrer la transparence prônée par le pouvoir en place.

A titre personnel je dois dire ma satisfaction d'avoir sillonné un très grand nombre de villages pendant cette campagne électorale et entretenu un dialogue direct, le premier du genre, avec les populations.Des gens incrédules, la plupart du temps, de me voir entrer dans cette bagarre, moi le philosophe, le conseiller du président, le secrétaire général du Rdpc…L'habitude ayant été de voir dans le passé des candidats n'occupant pas les fonctions qui étaient les miennes sur le moment, j'étais apparu à certains comme quelqu'un qui ne voulait pas laisser à d'autres personnes la possibilité de remplir la charge de député à l'Assemblée Nationale! Tout simplement, je n'étais pas sur la même longueur d'ondes que ces compatriotes-là, et qui ne se retrouvaient pas seulement parmi mes ruraux du Nkam mais également dans le microcosme de Yaoundé et Douala. D'autres observateurs parmi les mieux intentionnés et aussi les mieux avertis m'ont plutôt félicité en me rappelant à moi-même que c'était le pédagogue qui agissait en moi et qu'il fallait que les gens se rendent compte que c'était la direction de l'avenir.

Comment ne pas signaler pour m'en réjouir le grand nombre d'autres cadres de l'administration voire de membres du gouvernement qui, depuis 1992, se sont lancés dans cette expérience démocratique avec des fortunes diverses, tant au niveau des municipales qu'à celui des législatives. Certains autres meurent d'envie de le faire mais n'osent pas affronter l'électorat. Ils ont trouvé auprès du Secrétariat du Comité Central une formule qui les arrange bien. On en a fait des " personnalités ressources d'accompagnement " qui s'affairent autour de la campagne électorale des autres et se permettent même parfois de lancer des tournées de remerciements mettant sous éteignoir les vrais élus. Quelle importance ? L'essentiel est que quelque chose a bougé. L'Histoire saura dire le rôle joué par chacun./.

Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
LES YORUBAS DISENT: "LA POULE MANGE DES GRAINS DE MAÏS, BOIT DE L'EAU ET AVALE DES CAILLOUX. CEPENDANT ELLE SE PLAINT DE NE PAS AVOIR DE DENTS; SI ELLE AVAIT DES DENTS, MANGERAIT-ELLE DE L'OR? QU'ELLE S'ADRESSE PLUTÔT A LA VACHE QUI POSSÈDE DES DENTS MAIS BROUTE DE L'HERBE!
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT