Visiteurs:20662447
En ligne:00022
Accueil   Mon opinion sur...  
menu Mon opinion sur....
MON OPINION SUR...la religion

MON OPINION SUR...LA RELIGION

A PROPOS DES BALAFONS DANS L'EGLISE

" Vous conviendrez avec moi que tous les rythmes, toutes les musiques ne sont pas appropriés à la méditation. Essayez de méditer en écoutant un disque de musique de " jerk " ou de Nico Mbarga. Ce sont des rythmes africains. Je dis qu'ils ne sont pas appropriés à la méditation. Or, que danse-t-on à la messe de Melen ? Que chante-t-on à cette même messe ? Ce sont des rythmes et des danses qui ne présentent aucune différence avec ce qu'on peut trouver dans des manifestations d'une nature non religieuse ( pour ne pas dire profane). Rythmes trépidants de la vie quotidienne, rythmes d'enracinement à la quotidienneté, rythmes dont la pesanteur de symbolisme et de significations nous maintiennent ancrés à la terre. Je dis que ces rythmes et ces danses ne favorisent pas une élévation, une concentration qui permette de rencontrer l'Absolu, Dieu. Et qu'on ne me parle pas des transes. La transe est un phénomène précisément physique. Je prétends donc que l'africanisation de la liturgie, non seulement n'équivaut pas à un mouvement de la théologie proprement dite, car nous savons sur quelles questions fondamentales la théologie doit se pencher, mais encore elle ne favorise pas l'élévation et la rencontre avec Dieu dans son temple.

Ici, l'africain a voulu africaniser en faisant valoir son amour de la fête. Mais s'il est vrai, comme l'écrit le Prieur de Taizé, Roger Schutz, que " le Christ ressuscité fait de la vie de l'homme une fête continuelle ", il n'est pas moins vrai comme l'écrit cette fois-ci le pasteur Burki dans son livre intitulé " l'Assemblée dominicale " qu' " on peut s'inspirer des rites du mariage et de l'atmosphère d'une fête de mariage pour le culte eucharistique, mais il est autre chose de célébrer la venue de Jésus Christ que de fêter le couple humain ". L'honneur que nous rendons à Dieu est différent de celui qu' " on témoigne à la dépouille mortelle, même du plus grand chef. Il n' y a pas de fête liturgique sans la transformation profonde des hommes et des choses ".

Jalons III (Problèmes Culturels )
Editions CLE, Yaoundé 1986
Page 79-80

SUR LA MENTALITE MAGIQUE

Le rationnel côtoie l’irrationnel tous les jours chez la plupart des gens, tant en Afrique qu’ailleurs dans le monde. Considérons par exemple les jeux de hasard sur lesquels j’ai déjà dit un mot. Vous savez qu’ils reposent sur le facteur chance. Tout le monde parle de la chance et de la malchance. Qu’est-ce que la chance rationnellement parlant ? Ne serait-ce qu’une bienveillance inexpliquée ? Une bienveillance de qui et au profit de qui ? Certainement pas d’un homme pour un autre homme. Ce serait clair, visible, objectif, rationnel. Mais c’est la bienveillance d’une force personnifiée et inconnue, une providence, bref un être dont l’homme ne détient pas la clef de son identité précise. Et quand c’est la malchance on fait le raisonnement inverse en mettant à la place de la bienveillance la malveillance. Le mauvais œil du sorcier est de la malveillance identifiée et repérée. Tous ceux qui s’adonnent aux jeux de hasard laissent une place à un brin d’irrationnel dans leur esprit. Ce que vous appelez mentalité magique vis-à-vis de l’argent concerne peut-être le fait pour certains de croire que des sorciers ou autres magiciens peuvent multiplier des billets de banque à l’infini ? A la manière de la multiplication des pains et du vin par Jésus aux noces de Cana ? Les miracles de Jésus relèvent de cet irrationnel dont vous parlez. Et il faut se mettre à la place des chrétiens qui sont disséminés sous tous les cieux ; ils se souviennent par ailleurs que Jésus a dit à ses disciples que quiconque a suffisamment foi en lui peut reproduire les mêmes performances miraculeuses. Comment faire par conséquent pour éviter la tentation de chercher la richesse par les mêmes voies ? Beaucoup oublieront très vite que les miracles de Jésus ne profitaient qu’aux autres. Ils vont se livrer à des pratiques de messes noires à orientation essentiellement égoïstes et sataniques. Tout cela pour devenir riches et obtenir de nombreux autres succès personnels. Et je puis vous dire que ces pratiques sont observées partout, notamment dans les pays dits développés.

Extrait de l’interview donnée le 24 Octobre au Quotidien Mutations, Yaoundé 2003.

Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
LES YORUBAS DISENT: "LA POULE MANGE DES GRAINS DE MAÏS, BOIT DE L'EAU ET AVALE DES CAILLOUX. CEPENDANT ELLE SE PLAINT DE NE PAS AVOIR DE DENTS; SI ELLE AVAIT DES DENTS, MANGERAIT-ELLE DE L'OR? QU'ELLE S'ADRESSE PLUTÔT A LA VACHE QUI POSSÈDE DES DENTS MAIS BROUTE DE L'HERBE!
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT