Visiteurs:18964102
En ligne:00021
Accueil   Mon opinion sur...  
menu Mon opinion sur....
Intervention, texte intégral

MON OPINION SUR...

LE NEPAD

Comment ne pas tenter de comprendre le projet du Nepad dans le cadre d’une mise en œuvre de la solidarité Nord-sud puisque la première sortie des chefs d’Etats initiateurs de ce projet les a conduits auprès du G7 où ils sont allés l’exposer ? Mais disons un mot, avant toute chose de l’idée de partenariat. Quand on est partenaire dans un jeu à deux ou à plusieurs, on est supposé bien se connaître, ou, à tout le moins, être animés de la volonté de bien connaître les autres afin de devenir des sortes de complices. Bref, une véritable relation partenariale doit reposer sur la confiance des uns vis-à-vis des autres, la convergence des projets, l’acceptation des règles du jeu, l’ouverture et la transparence. Chacun doit y gagner ; ce n’est pas de la philanthropie !

Si nous considérons un projet tel celui du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), qu’est-ce qui se donne à constater ? Dans le jeu à plusieurs que les initiateurs du Nepad ont voulu organiser, on ne peut pas dire qu’il y ait convergence de projets, confiance réciproque, ni, a fortiori, acceptation des règles communes du jeu. En Octobre 2001, des dirigeants politiques africains ont lancé un appel à tous les peuples du continent pour qu’ils prennent conscience de la gravité de la situation et de la nécessité de se mobiliser pour mettre un terme à la marginalisation continue de l’Afrique et à l’accroissement du fossé qui les sépare du monde développé. Il n’est pas sûr que les partenaires recherchés qui sont les membres du G7 prennent cette préoccupation à leur compte, (donc absence de convergence de projets). En second lieu et en ce qui concerne la confiance et la transparence, lorsque les Africains s’engagent à réaliser les préalables que sont la paix et la sécurisation des investissements, la bonne gouvernance et la démocratie par exemple, il y a lieu de se demander s’ils peuvent présenter une crédibilité sans soupçon aux partenaires qu’ils sollicitent ! L’état d’esprit caractéristique de la logique partenariale n’est pas au rendez-vous. Tout comme n’est pas au rendez-vous l’élimination des conflits en vue de la sécurisation des capitaux, les Africains eux-mêmes continuant à nourrir des soupçons à l’endroit des membres du groupe des grandes puissances réputées fomenter et entretenir des conflits armés sur le continent, pour l’intérêt de la vente des armements.

Conférence du 22 Juin 2005 au Centre Culturel Italien de Yaoundé.

Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
LES YORUBAS DISENT: "LA POULE MANGE DES GRAINS DE MAÏS, BOIT DE L'EAU ET AVALE DES CAILLOUX. CEPENDANT ELLE SE PLAINT DE NE PAS AVOIR DE DENTS; SI ELLE AVAIT DES DENTS, MANGERAIT-ELLE DE L'OR? QU'ELLE S'ADRESSE PLUTÔT A LA VACHE QUI POSSÈDE DES DENTS MAIS BROUTE DE L'HERBE!
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT