Visiteurs:21746813
En ligne:00023
Accueil   Actualité au quotidien  
Document sans titre
Document sans titre
details des articles

Actualité du 29-11-2006

"L'argent, son pouvoir et ses limites" Commentaire de la presse

Njoh Mouelle parle d’argent

Le philosophe a donné une conférence sur le sujet mercredi au Ccf

(CAMEROON TRIBUNE, Friday December 01, 2006)

On a frôlé l’incident mercredi au Centre culturel François Villon de Yaoundé. Où de jeunes élèves des lycées et collèges se bousculaient autour du Pr. Ebénézer Njoh Mouellé, pour un autographe, une photo ou une dédicace de son livre »De la médiocrité à l’excellence »,au programme des clases de terminales. Objet de la rencontre, la conférence organisé par le Cercaphi (Cercle camerounais de philosophie), dont l’actuel ministre de la communication est le président. Thème choisi pour cette rencontre devenue une tradition : » L’argent, son pouvoir et ses limites ». Pendant plus de trois heures, l’auteur a disserté sur le sens de l’argent et son importance dans la vie quotidienne. On retient de cet exposé que l’argent que nous amassons n’a de valeur que si nous avons un projet d’épanouissement matériel et spirituel de l’être humain. Un projet unique qui est le chef- d’œuvre de notre personnalité et qui permet de dire de nous que nous avons réussi notre vie…Dans un exposé qui a retracé l’historique de l’argent, les rapports entre argent et pouvoir, on apprend du conférencier que l’argent n’est qu’un instrument neutre qui nous permet de réaliser nos rêves. Explications d’Ebénézer Njoh Mouellé : j’ai voulu leur donner une idée équilibrée sur l’argent, qu’on a parfois diabolisé, mais qui est nécessaire. Ce n’est pas l’argent mais l’homme, qui est diabolique. La responsabilité de l’homme est importante à ce niveau. » Pour le président du Cercaphi, l’argent est comme un revolver, il peut permettre de sauver des vies comme il peut en détruire. Et le philosophe de conclure, devant des jeunes tout ouïe : « Méfiez-vous des pièges qui s’appellent pédophilie, facilité, etc. Gardez-vous des marchands d’illusion qui vous promettent monts et merveilles. Que la recherche de l’argent ne vous amène pas à perdre votre vie.



Plusieurs jeunes venus s’abreuver à la science est rentrés sourire aux lèvres, fiers d’avoir participé à un franc débat d’idées. Et d’avoir appris. » C’était intéressant. J’ai trouvé le conférencier très éloquent », s’extasie Victor Effa, élève en Terminale A3 au lycée Général Leclerc. Xenitia Foe, du lycée de Nkoabang a quant à elle « appris que l’argent n’a d’importance que si on a un projet à réaliser. « Il s’agissait de la deuxième rencontre philosophique de l’année académique organisée par le Cercaphi. » La première a eu lieu en octobre, ave le Pr. Hubert Mono Ndjana, sur le mensonge en politique, a relevé Emile Kenmogne , secrétaire permanent du cercle. Ce mois, on parlera de la place de l’irrationnel dans la vie quotidienne. » Il ajoute : Le choix des thèmes est fonction des problèmes sociaux et intellectuels auxquels la philosophie est aujourd’hui confrontée ».
Document sans titre
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT