Visiteurs:55858680
En ligne:00036
Accueil   Espace échanges  
menu espace echange
Consultation des Echanges

1792 échanges avec Njoh Mouelle

1-SINEMO BERANDI (Cameroun)  Posté le :27 novembre 2020 à 23:19:55
          Monsieur , sachant que vous allez très bien ainsi c'est avec un grand interêt que je vous presente mon plan detaillé portant sur la liberté et liberation .

I-les bienfaits de la liberté

II-les limites de la liberté

s'il vous plait Monsieur , je voudrais que vous examinez mon plan dans le contexte de votre oeuvre si ce bon . Je vous remercie


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 28 novembre 2020 à 10:46:08)

          Votre plan est tout faux. C'est comme si vous n'aviez pas lu ce chapitre. Le développement qui est conduit dans ce chapitre, comme dans d'autres est un développement dialectique. C'est-à-dire une réflexion qui part à la recherche du sens ou de la compréhension qu'il faut se faire du concept de liberté; d'où la progression par hypothèses régulièrement examinées, discutées et réfutées:la liberté, est-ce l'absence d'entrave? Oui, mais Non; est-ce la connaissance, le fait de tout savoir? Oui et Non, et ainsi de suite, jusqu'à parvenir à la conclusion selon laquelle il n'y a pas de liberté qu'on puisse conquérir une fois pour toutes; il n' y a que le fait de pouvoir se libérer en permanence; c'est donc une aptitude à la liberté ; cette aptitude est celle de la créativité. Relisez donc attentivement tout le chapitre et vous verrez qu'il ne s'agit pas d'un développement en trois parties! C'est dommage, cette façon de limiter la pensée en train de s'exercer , à raisonner en trois moments, trois parties! La dialectique admet autant de parties, qui sont plutôt des moments, que l'exige la nature du sujet traité.
2-SINEMO BERANDI (Cameroun)  Posté le :21 novembre 2020 à 09:15:35
          Bonjour Monsieur moi ce sinemo berandi je suis éleve en classe de Tlea4 au lycée de pitoa . Ainsi , j'ai un problème qui porte sur la liberté et la liberation , Monsieur je voudrais que vous me deduisez un plan detaillé de ce théme afin que je puisse m'orienté .


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 21 novembre 2020 à 16:34:39)

          Deux considérations sont à la base de la conduite du développement dans ce chapitre: la première est celle-ci: existe-t-il un stade où on peut dire qu'on a conquis la liberté totale?La deuxième est celle-ci, en quoi consiste la liberté dont il est question? Se situe-t-elle au niveau de l'élimination des entraves? Si ce n'est pas l'élimination des entraves, qu'est-ce que ça peut donc être? la connaissance qui élimine l'ignorance? puisqu'on ne peut pas être libre en étant ignorant, ainsi de suite et ainsi de suite. C'est un développement dialectique au cours duquel l'auteur se fait chaque fois une nouvelle objection à laquelle il faut répondre. C'est ainsi qu'il parvient à la conclusion selon laquelle, puisqu'on ne peut pas éliminer toutes les entraves, puisqu'on ne peut pas tout savoir, la liberté se situe dans l'action de créer et de sortir chaque fois d'une difficulté. D'où la conclusion: il n'y a pas de liberté absolue; mais une aptitude à la libération permanente.
Ce n'est pas un développement scolaire qui obéit à un plan rigide en trois parties; non monsieur. Il s'agit d'une longue réflexion et d'analyse dialectique.
3-NGADOM RANELLE (Cameroun)  Posté le :6 novembre 2020 à 13:00:19
          Bsr Mr j'ai besoin de la réfutation interne et externe du chapitre 1 dans de la médiocrité a l'excellence


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 6 novembre 2020 à 16:55:16)

          Je ne suis pas celui qui doit faire les exercices scolaires qui ressemblent à de la sophistique
et concernant une œuvre dont je suis l’auteur. Je trouve que votre professeur ne devrait pas
vous donner de tels travaux qui dépassent les capacités des élèves des classes de
Terminale. Il peut, s’ il veut, vous demander de réfuter un argument dans un
développement; mais vous demander de procéder à une réfutation interne et externe de
tout un chapitre, c’est manquer de pédagogie. J’aimerais connaître le nom de ce professeur
et l’établissement que vous fréquentez.
4-FEUGANG ROGER DEBRIN (Cameroun)  Posté le :21 octobre 2020 à 12:26:39
          Bonjour et bon réveil Pr
Pr je voudrai avoir une copie de votre dernier ouvrage : Lignes rouges "Éthique " de l'intelligence artificielle
Bonne journée Pr


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 23 octobre 2020 à 15:04:11)

          Bonjour M. Feugang,
cet ouvrage vient juste d'arriver à la librairie L'Harmattan de Yaoundé. Je serai en possession de quelques exemplaires demain samedi ou lundi au plus tard.
Vous pouvez venir à partir de lundi prochain 26 Octobre
5-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :12 octobre 2020 à 18:33:37
          Bonjour Prof et bon début de semaine…. J’aurai bien voulu vous le dire de vive voix…
Comme voisin …J’ai pris le risque de vous ’’ fouiller’…dans votre domicile de bali sans succès…
1-Je vous relance au lendemain de l’anniversaire le 08 dernier…la mort de Mongo BETI … A .B et Ville cruelle/ Mission Terminée /Remember Um….pour vous demander pourquoi ne parle- t-on pas beaucoup de vous, comme de ce dernier, comme ECRIVAIN PHILOSOPHE ENGAGé …. Alors que vos écrits sont un appel incessant à la quête de l’excellence …. Qui demande un engagement et …. Un changement d’attitude …donc une REVOLUTION Intérieure qui bousculerait l’Homme Africain dans sa nature et ses usages … ?
2- A travers une de vos réponses à mes préoccupations sur la modernité…. Vous me donniez l’exemple du Pygmée …arrivé en Europe dans un Hôtel… mais qui voulait une natte pour dormir…. Est-ce l’attitude générale de l’Homme Africain que décrivait le président SARKHOZY au Sénégal…. Il y a quelques années et qui a soulevé un tollé général ...à mon avis pas très fondé ….à la lumière de nos progrès!!! ?
3- Hier dans Press Hour …. J’ai suivi le Pr Sammi BEBAN CHUBON marqué son scepticisme sur le recours aux TIC dans les niveaux primaires et secondaires… sans un préalable sur un appui sur sa démocratisation avec la maitrise du curriculum de l’énergie et des couts …. Tandis que le Pr Victor Mbarga précisait que la volonté politique était le préalable principal…. Quelle position défendez-vous depuis que la crise sanitaire du COVID 19 a forcé nos Ecoles à Recourir de manière tous azimuts pour une alternative avec TIC pour l’ EAD – enseignement à Distance - ? pouvez vous me conseiller une de vos publications dans ce sens?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 16 octobre 2020 à 15:49:15)

          Monsieur Priso Eboa,
Vous –même, vous rappelez la circonstance qui fait parler de Mongo Beti, l’anniversaire de sa mort. Est-ce que je suis mort ? Peut-être que les gens attendent que je disparaisse aussi pour parler de moi! Ceux qui doivent parler de moi ce sont ceux qui me lisent.C’est dire qu’il ne faut pas poser ce genre de questions opposant des morts aux vivants sur le même terrain. Mongo Beti était un romancier et non un philosophe. Toujours est-il que mon ‘’Essai sur la signification humaine du développement’’, intitulé « De la médiocrité à l’excellence » est inscrit au programme de philosophie des classes de Terminale depuis 1989 et que de nombreuses générations se le sont fait expliquer en classe ; sans oublier les mémoires de Maîtrises et de thèses de doctorat qui sont rédigés sur cette œuvre dans plusieurs universités d’Afrique francophone. L’œuvre est en train d’être traduite en anglais.
En second lieu, s’agissant des pygmées qui ont refusé de dormir sur des matelas moelleux de leur hôtel parisien, préférant dormir sur le dur du sol moquetté, habitué à dormir sur le dur et à même le sol, si vous avez lu jusqu’au bout le chapitre I de l’Essai sur la signification humaine du développement, vous avez dû voir qu’au nom de l’universelle dignité qui doit accompagner les conditions de vie de tout être humain, j’ai prôné la nécessité d’engager les pygmées dans le processus du développement. Et c’est ce qui est fait au Cameroun . Des écoles sont construites et ouvertes en zones pygmée. La déclaration de Sarkhozy avait donné lieu à une réaction des intellectuels africains. Mais le fait est que l’Afrique est engagée dans le développement et le progrès.
C’est pourquoi, s’agissant des TIC, mon avis est connu ; l’Afrique ne doit pas rester en retrait par rapport à la nécessité de s’approprier tous les progrès réalisés dans ce secteur. Sans oublier le fait que toute technologie présente des aspects positifs et des aspects négatifs. Je vous recommande la lecture de mon dernier ouvrage publié chez l’Harmattan et sorti de presse il y a quelques mois : « Lignes rouges ‘’éthiques’’ de l’intelligence artificielle ». C’est à partir de la semaine prochaine que la librairie l’Harmattan de Yaoundé va recevoir son premier arrivage.
6-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :30 septembre 2020 à 17:58:59
          .Le 05 Aout dernier… L’UN via l’UNESCO a publié des recommandations(04) à l’intention de la Communauté Educative….-1-planifier soigneusement la réouverture des Ecoles pour supprimer propagation pandémie//2- protéger Financement de l’Education… sauvegarder budget… ///3- Renforcer résilience des Systèmes E…////4 Re-Imaginer l’Education et accélérer changements… avec TIC..assurer bien être des acteurs-
L'UNESCO aux côtés des autres PTFS au premier rang desquels l'OMS .... a fort heureusement pris en urgence de nombreuses mesures et initiatives …pour appuyer les pays Africains à riposter contre le COVID19 ...
MAIS ces mesures n'ont pas convaincu les Européens qui n'avaient autorisé qu'à 04 pays à entrer chez EUX!!
J'ai lu avec intérêt les interventions en faveur des pays Africains dans la lutte contre le COVID19.... notamment Ex ...au Tchad (24 juin 2020)....concernant l'enseignement formel / la F continue/ l’élaboration des situations d'apprentissage... et autres solutions avec EAD et TIC…
A la rentrée 2020-21…Le secteur de l'Education qui, après une fermeture des Ecoles, sera bien obligé de les RE OUVRIR... de vivre avec le COVID19 et d'accueillir en Afrique Centrale environ 15 millions d'élèves...Au Cameroun ce sont près de 8 millions d’enfants qui sont attendus à l’ECOLE en Octobre….
Et le MINESEC le MINESUP & le MINEFOP pourraient accueillir environ de 2 millions…avec dans les villes des effectifs pléthoriques qui amènent les classes dans nos lycées, collèges et campus à encadrer 100 élèves et plus par classe !
EN l'absence d'un Forum sur l'Education....Que faire pour rassurer la communauté Educative qui, d'ici au 05 octobre, reste inquiète?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 30 septembre 2020 à 18:08:22)

          Par rapport au Covid-19 qui peut rassurer qui? les décideurs? Quelles que soient les mesures préconisées ou édictées, il y aura toujours de l'inquiétude et des critiques . La responsabilité de chacun doit être prise en ce qui concerne l'effort à faire pour respecter les consignes de protection qui sont diffusées.
7-NANA CARLES (Italie)  Posté le :30 août 2020 à 07:12:17
          ...faire la physique sans arriver aux ondes, c'est comme faire les mathématiques sans arriver au calcul différentiel et intégral. Les Égyptiens maîtrisaient la géométrie pour l'avoir inventé, malgré cela ils n'ont pas réussi l'exploit technologique d'inventer la fusée. Le mot algèbre est un néologisme emprunté au terme arabe al-kwarismi ; c'est dire le rapport que les arabes avaient à l'algèbre. On leur reconnaît d'aïlleurs ; conjointement aux indiens ; la paternité de l'invention des chiffres dits "indo-arabes". Malgré cela ils n'ont pas inventé le microonde encore moins le téléviseur.
La lumière est une onde ; ça on le sait depuis Maxwell. Le son également est une onde ainsi que la chaleur tel qu'il ressort des travaux de Fourier à ce sujet. Alors l'essentiel des phénomènes qui influencent nos sens adhèrent au formalisme mathématique des ondes. Mais on n'a jamais vu un rayon lumineux osciller devant nos yeux pourrait-on objecter. C'est donc dire que ce formalisme qui assimile, qui confond la lumière à une onde est tout simplement un modèle c'est à dire une représentation détournée qu'on se fait de la réalité ; et cette représentation emprunte essentiellement aux mathématique leur force de précision et à la logique sa rigueur pour se construire tout en demeurant néanmoins truffé d'hypothèses. Par contre chaque fois qu'une hypothèse se vérifie, le modèle se précise davantage c'est à dire décrit un peu plus fidèlement la réalité. L'ingénierie fabrique ainsi des modèles pour saisir le réel (qu'elle ambitionne apprivoiser ; dans une certaine mesure)

Bonjour professeur, c'est sur ces mots que j'ai bouclé la rédaction de mon manuscrit dont je vous avais fait lire une ébauche en 2011 après que vous m'ailliez accordé l'audience dans votre résidence de Yaoundé. Je renouvelle ici mon souhait tel que je l'avais formulé il ya 9 ans déjà de vous voir préfacer mon ouvrage car en plus d'être une référence académique, vous représentez pour moi celui qui incarne au mieux le Cameroun en ce sens que vous avez assumé de hautes responsabilités au sein de tous les organes qui constituent un Etat. Vous avez été à l'exécutif en tant que ministre, au législatif en tant que député et à la présidence de la république en tant que conseillé du président. Si ce projet vous intéresse et que vous voulez bien le soutenir, je vous enverrai un extrait du manuscrit... portez-vous bien professeur


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 31 août 2020 à 11:34:13)

          Recevez, Monsieur Nana, mes chaleureuses felicitations pour avoir conduit cette recherche
à son terme.
En ce qui concerne la préface que vous souhaitez que je redige pour votre ouvrage, vous
savez que je ne suis ni un égyptologue, ni un physicien, bien que le philosophe soit ouvert
au vaste éventail des domaines du savoir. N'aurait- il pas mieux valu de faire préfacer
votre travail par un scientifique? Rappelez- moi déjà le titre que vous avez donné à ce
projet de publication.
Bon début de semaine.
8-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :25 août 2020 à 13:21:13
          Bonjour Prof et bonne semaine
QUE faire pour retrouver le chemin de l’excellence dans nos nominations et choix multiples?
Que faire pour atténuer le problème du déficit d’enseignants de qualité dans nos ECOLES ?
1-Le 1er juillet dernier le Ministre de l’Education de BASE –Pr LS Etoundi NGOA- a procédé aux nominations des cadres et directeurs de la Commission Nationale pour l’UNESCO COMNAT…..les gens ont jasé !!!
2-Tout dernièrement la liste des 3000 Instituteurs recrutés par le MINEDUB a fait l’objet de vives protestations… des 39.000 candidats recalés…les syndicats ayant relevé près de 400 erreurs criardes…. Le Ministre a promis de corriger aux prochains recrutements de 2020 /2021/2022 que la Banque mondiale promet….
Mais on a constaté que lors du recrutement de 1000 Initiateurs lancé par la Fonction Publique…. Il y a eu 53000 dossier et de vives protestation des décalés !
Or si je me réfère au Mémoire de recommandation de l’UN –UNESCO du 05 Aout dernier le SG déplorait déjà la crise de l’apprentissage …qui amène au pays nombre d’enfants à achever le cycle primaire sans maitriser la lecture et le calcul … à cause… notamment du niveau bas des enseignants! «Nous étions déjà confrontés à une crise d'apprentissage avant la pandémie», a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, dans une déclaration vidéo pour lancer la note d'orientation. «Nous sommes maintenant confrontés à une catastrophe générationnelle qui pourrait gaspiller un potentiel humain incalculable, saper des décennies de progrès et exacerber les inégalités enracinées.»

Comme Formateur ayant dirigé l’ ENS …
3-ne pensez-vous pas la formation des Instituteurs devrait être relevée au niveau minimum du BACC –comme la Loi d’orientation de 98 le prévoyait.. ? et… confier cette Formation.. aux Facultés des Sciences de l’Education dans nos Universités comme en Europe ‘ au lieu des ENIEG ….en y associant les postulants du 1er Cycle des ENS ( profs de collèges)…. Pour créer une masse critique avec un niveau élevé et permettre à l’Etat de lancer des concours des détenteurs des diplômes d’enseignants…. Les autres pouvant aller au Privée avec une bonne base…


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 25 août 2020 à 20:31:02)

          Bonsoir M. Priso EBOA. Vous faites état des erreurs et autres insuffisances survenues ces derniers jours à l'occasion de certaines décisions prises par des responsables de l'Education dans notre pays. C'est certain qu'il y a beaucoup à redire sur la marche des affaires dans ce domaine. La réponse que je pourrais vous faire ici consiste à regretter qu'aucune session du Conseil National de l’Éducation ne se soit tenue depuis de nombreuses années. Il en est de même du Conseil National de l'Enseignement Supérieur, tout comme de celui des Arts et de la Culture. Toutes les observations que vous présentez ici auraient trouv statutairet à s'exprimer dans ce genre de rencontre se terminant par des résolutions fortes devant être mises en application.
9-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :22 juillet 2020 à 03:07:34
          
Prof… bonne de semaine.
En juin dernier …04 du mois, J’avais lu avec intérêt votre réponse …à la question d’un étudiant Burkinabé…Qui cherchait comment déconstruire les représentations --habitudes culturelles, mentalités - hostiles au progrès qualitatif de l’Afrique ….
En réponse … pour son travail de recherche …vous lui parliez de la signification humaine du développement…en faisant allusion à… "De la médiocrité à l'excellence" pour le guider.
Vous évoquiez en même temps…: L'état des mentalités qui … se caractérise par le déni du sens des responsabilités qui doit guider l'action et les projets de l'homme. Au lieu de cela, en Afrique … ce sont les autres qu'on rend responsables de ce qui nous arrive…
Prof
A la lumière de l’Appui de la BANQUE MONDIALE…le 16 juillet dernier pour le Secteur Secondaire de l’Education avec …. 71 milliards pour soutenir la qualité dans l’enseignement secondaire GENERAL …avec un focus sur les adolescentes ….
- N’EST pas là…aussi un DENI du sens des responsabilités qui guide nos DECIDEURS de l’EDUCATION…..
o QUAND ON SAIT QUE L’Enseignement Général qu’on a privilégié depuis si fort longtemps….au pays… nous a produit des chômeurs à la pelle …incapables de s’auto employer … ?
o Quand on sait que la stratégie sectorielle de l’EDUCATION 2013-2020..A Diagnostiqué une trop faible proportion de l’enseignement professionnel dans nos lycées et universités ?
o Quand on sait que la nouvelle stratégie du secteur de l’Education et de la Formation- SSEF -2020-2030… ambitionne de relever le Technique professionnel pour soutenir le DSCE nouveau qui fait du PDI- plan Directeur d’industrialisation- sa boussole avec un focus sur l’Agriculture/ l’Energie et les TIC ?
Prof,
Nous avons du mal à comprendre la position de nos donateurs….de la BM…
L’autre jour ..à la CRTV Actualité Hebdo… le 19 du mois..
Christian Ebeke – qui a rejoint le FMI en 2011 ... comme....représentant résident adjoint du FMI auprès de l’Union européenne, basé à Bruxelles. Il a auparavant travaillé au Département Europe du FMI, au sein de l’équipe de la zone euro, en se concentrant sur les questions de réforme structurelle.…
… disait que si nous voulons réussir notre pari éducatif …il faut privilégier la professionnalisation…et partant…arrêter pendant 10 ans au moins… la création des lycées d’enseignement général …si on veut créer un capital humain capable d’accompagner l’Economie..!

Mais.. la BM. le 16 juillet il y a moins de 5 jours… Dixit CT du Mardi 21/07/20 a octroyer 71Milliards pour soutenir le Secteur Educatif afin de renforcer la qualité dans le secondaire général …avec un focus sur les jeunes filles

Sommes-nous ProF …sur le chemin de l’excellence ou voulons-nous aider à renforcer la médiocrité…. ?
quand on sait que dans un système Educatif… l’Orientation est un question Centrale… qui permet de créer une masse critique de nature à soutenir les besoins d’une Economie…Voici 20 ans et plus que l’Enseignement Général est privilégié à plus de 80 % dans notre système éducatif contre moins de 20% pour l’EFTP….

Comment pensons-nous aller vers l’Excellence avec un système éducatif qui ne veut pas faire sa mue ?!
Comment voulons nous combattre le chômage avec une prolifération des produits des sciences sociales et lettres qui inondent les FAC à près de 70% ? -Savez –vous que, aux derniers concours d’entrée dans les Ecoles de formation -2018-2019-…ENS… et autres.. il y avait à peine 35% de places réservées aux étudiants des Sciences et technologies-études des traces par les notes du MINESUP lançant ces concours !- ?

Que peut dire un représentant de l’UNESCO ...pour tirer la sonnette d’alarme ?

Souvenez – vous, au lendemain de mesures contre le COVID 19 , le 18 mars je vous avais interpellé sur les mesures à prendre pour sauver l’école….votre réponse était prémonitoire : les pouvoirs Public ont fait exactement ce que vous préconisiez….

La philosophie étant une force de proposition face à la peur du changement … porteur de progrès, notre question : quelles …approches du point de vue de la philosophie. ..pour inverser les tendances à la répétition des axes du passé (enseignement général….) et convaincre nos décideurs que l’Education ne viendra pas en appui à l’Economie si elle continue de déverser sur le marché de l’emploi des produits « culturels » en faisant une sorte de fatwa sur les Sciences et Technologies ?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 24 juillet 2020 à 18:11:37)

          Monsieur Priso Eboa,
1- Il faut vous dire que la mission de l'Etat en tant qu'éducateur consite aussi à élever en
permanence le niveau de culture générale des populations et pas seulement à aider les
apprenants à trouver des emplois. Une petite anecdote va éclairer mon propos: un
coopérant ayant execé au Cameroun se fit chahuter par des compatriotes rencontrés dans
un autre pays de la sous région où il venait d'être affecté. Il leur demanda de l'aider à
trouver un cuisinier qui sache utiliser un manuel de recettes de cuisine! Tu veux un
cuisinier ou un intellectuel, lui ont demandé en riant ceux qu'il avait trouvés sur place. Sa
reaction fut celle- ci: mais je sors du Cameroun où mon cuisinier savait le faire. Cela disait
beaucoup du niveau de scolarisation atteint à l'époque , donc de culture générale aussi un
peu.
2- je vous dirai ensuite que le déséquilibre que vous soulignez entre la formation générale
et la formation professionnelle est en train de se réduire dans notre pays, grâce à la
multiplication des écoles de formation professionnelle tant par des opérateurs du secteur
privé que par l'Etat lui- même. Une autre question se posera si un jour, par impossible, cet
équilibre s'inverse complètement au profit de la formation professionnelle. Il ne faut pas
négliger la dimension de la formation qui crée chez les apprenants la soif permanente de
continuer de se cultiver, au lieu de ce qui se constate déjà aujourd'hui , à savoir le peu
d'interet que manifestent de nombreux diplômés à lire en dehors de la préparation des
examens de toutes sirtes.
3- De tout temps, la création des emplois a toujours été en retard par rapport au rythme
de la formation diplomante, sauf pendant des périodes lointaines ayant précédé la
démocratisation de l'éducation en général et surtout l'institution de l'instruction obligatoire.
Les entreprises formaient sur le tas, en fonction de leurs besoins. On peut dire qu'il y avait
une adéquation formation- emploi devenue une gageure de nos jours.
4- La limitation du nombre de places offertes dans les concours d'entrée dans les grandes
écoles tient compte des possibilités d'accueil des stagiaires étudiants pendant leur
formation. Je suis personnellement inquiet à cet egard en ce qui concerne la formation en
médecine depuis que le CUSS est devenu une Faculté.
5- je vais terminer en vous signalant qu'il fut un temps où tous les élèves- ingénieurs de
l'ENSP de Yaoudé se trouvaient un emploi apres l'obtention de leurs diplômes. On les
retenait d'avance à la fin de leurs stages dans telle ou telle entreprise. Ce n'est plus le cas
de nos jours. L'Economie ne suit pas. Faut- il piur autant fermer le robinet de formation
pour l'élevation permanente du niveau de culture générale? Je ne le pense pas.
10-TAO ESAIE (Burkina Faso)  Posté le :4 juin 2020 à 16:47:52
          Bonjour Professeur, je suis en Master 2 philosophie, je voudrais traiter le thème suivant :
« Culture et développement chez Ebenezer Njoh Mouelle : comment déconstruire les représentations (habitudes culturelles, mentalités o) hostiles au progrès qualitatif de l’Afrique ? (développement).
En effet, la philosophie étant une force de propositions (face à peur du changement culturel) porteuses de changement et de progrès, la question que je veux aborder est :
Comment (approches du point de la philosophie, voies, méthodes) déboulonner les conceptions obscurantistes, résilientes au développement (changement, nouvelle culture, valeurs, progrès) ?

Demande : Tout recadrant la formulation du thème, quelles orientations pourriez-vous me donner pour mieux traiter le sujet
Merci Professeur et recevez l’expression de ma gratitude.
TAO ESAIE


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 10 juin 2020 à 15:29:26)

          Bonjour, M. SAO,
C'est tout l'Essai sur la signification humaine du développement, intitulé en raccourci, "De la médiocrité à l'excellence", qui devrait être exploité pour votre travail: L'état des mentalités qui y est présenté se caractérise par le déni du sens des responsabilités qui doit guider l'action et les projets de l'homme. Au lieu de cela, en Afrique et même en dehors de l’Afrique, ce sont les autres qu'on rend responsables de ce qui nous arrive: le sorcier, la jalousie, le mauvais œil de tel ou tel parent ou ami, le pouvoir politique, l’État, etc. etc (
Comment faire exercer ce sens de la responsabilité dans le cadre des choix à faire entre la tradition et la modernité par exemple? Le rôle, comme critère de choix, que doit jouer le concept de "progrès" devrait retenir votre attention. Le chapitre intitulé précisément « La modernité » devrait retenir votre attention. Devrait-il y avoir un débat concernant la question de savoir, par exemple, qu’ily a progrès dans l’interdiction de la pratique des mutilations génétiques ? et au nom de quelle valeur soi-disant humaine et par conséquent universelle, valable pour tout homme, en l’occurrence pour toute femme ?( critique de l'obscurantisme)
Ensuite, faire valoir l'importance de l'idée de créativité qui sous-tend cet Essai et qui permet de distinguer les immobilistes, passifs et stationnaires d'une part aux créatifs, actifs et adeptes du changement ordonné sur les valeurs, notamment celles qui font la dignité de l'homme où qu'il soit.
page 1 sur 180
Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
"LE FRUIT MÛR TOMBE DE LUI-MÊME, MAIS IL NE TOMBE PAS DANS LA BOUCHE." (Proverbe chinois)
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT